Une radio évolutive

Sans hésiter, la FrSKY Taranis - X9D ou X9D Plus. J'ai une T6J de Futaba qui ne tient pas la comparaison. Mes raisons sont :

  • Supporte jusqu'à 32 voies
  • Elle coûte moins cher qu'une Futaba/Graupner 6 voies - environ de 200€ avec boîte de transport.
  • C'est une télécommande très (très) programmable qui s'adaptera à tous les modèles.
  • La télémétrie est présente d'origine, il suffit d'ajouter les capteurs et de les connecter au récepteur dans le modèle
  • Elle permet d'écoler des élèves sur Futaba et Graupner avec le câble d'écolage adéquat

Le point négatif que je vois serait qu'elle nécessite un peu de prise en main car elle peut vraiment tout faire.

A noter que le logiciel sur PC qui permet de programmer la radio est très bien fait. De nombreuses vidéos Youtube sont disponibles pour apprendre à programmer. Autre point intéressant, toute la partie logicielle est open source et fonctionne sous Linux.

Elle respecte les nouvelles normes européennes en matière d’émission (listen before talk) contrairement à ce que j'ai pu entendre récemment.

Un planeur de 1.70m à 2m

Je préfère l'approche planeur parce qu'elle permet de se familiariser avec les courants et la mécanique de vol. La vitesse relativement basse des planeurs de début laisser le temps de réagir aux situations impromptues.

Mon planeur de début est le Scorpio A200 aussi connu sous le nom SkyClimber de Nine Eagles ou Arcus Sonic de Robbe. En RTF avec radio rudimentaire, il m'a coûté 170€.

Les modèles de Multiplex comme l'Easystar II (250€ en RTF avec radio) ou l'Easyglider (270€ RTF avec radio) sont très performants. Pour avoir vu de près ces kits, la qualité est très bonne.

Je préférerai l'Easyglider car il a une plus grande envergure et qu'il est 3 axes. L'easystar peut être converti en 3 axes mais est livré en 2 axes.

Un club

Mettre en l'air un avion RC, même avec une solide expérience en aéronautique, ne s'invente pas. S'il existe des simulateurs de vols RC performant (voir ci dessous), la réalité n'est pas comparable.

Lors du premier vol, on doit gérer le stress, le vent, le soleil qui éblouit. Adieu la sécurité confortable du simulateur de vol ! Ajoutons à ça que votre modèle ne sera pas parfaitement réglé contrairement à l'avion du simu.

C'est là qu'intervient votre mentor/moniteur. Il prends en main votre avion, le règle, détecte les éventuels problèmes. Puis une fois que tout est ok, c'est parti pour le vol en double commande. Le mentor vous reprendra la main dès que les choses sentiront le petit bois.

Le plus, un simulateur

Ce n'est pas obligatoire. Il existe des simulateurs de vols RC. La radiocommande est reliée sur le PC grâce à un câble - le câble d'écolage dans le cas de la X9D.

J'utilise Real Flight avec interface USB - je n'ai pas essayé les autres. Il m'a coûté 90€. Je ne peux pas dire quel est le meilleur simulateur sur le marché.

S'entrainer à fond chez soi permet d'arriver plus confiant sur le terrain. Je trouve (sur RF7.5) que les modèles de vols sont moyens pour le vol à voile. Ce n'est pas un simulateur aussi poussé que ceux qu'on peut obtenir avec Active Sky Evolution sur Flight Simulator par exemple.

Je l'utilise essentiellement pour m'entrainer à la voltige, les atterrissages par vent de travers etc ... . C'est un très bon investissement car il permet d'économiser des modèles :).

Ressources

Radio